Le manque d'oxygène a-t-il causé la première extinction de masse ?

Le manque d'oxygène a-t-il causé la première extinction de masse ?


Il y a 444 millions d'années, le manque d'oxygène dans les océans aurait éliminé la majorité des espèces marines, explique « The Independent ».

Elle est connue pour être la première extinction de masse établie par les scientifiques. Il y a 444 millions d'années, 85 % des espèces de la Terre disparaissaient à la fin de l'ère de l'Ordovicien. À l'époque, la majorité des espèces vivantes étaient marines. Il n'y avait alors qu'un seul continent, contre les six que nous connaissons aujourd'hui, appelé Pangée. Les plantes commençaient à peine à pousser sur la terre ferme.

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université Stanford, détaillée par The Independent, permettrait d'affirmer que le manque d'oxygène dans les océans aurait provoqué la première extinction de masse de l'histoire. « Pour la majorité de la vie marine, ce fut une mauvaise période pour vivre », a souligné Erik Sperling, coauteur de l'étude et assistant-professeur de sciences géologiques à Stanford.

Pour évaluer le niveau d'oxygène à cette époque, un nouveau modèle a été créé à partir de données collectées dans des études antérieures sur les niveaux d'oxygène anciens. De nouvelles données provenant d'échantillons de schiste noir du bassin de Murzuq en Libye ont également permis d'affiner les projections.

 

Des niveaux d'oxygène extrêmement bas

Le refroidissement de la Terre a entraîné une première série d'extinctions moins importantes avant celle de l'Ordovicien supérieur. Quand cet âge de glace a pris fin, le niveau des eaux est monté et les niveaux d'oxygène dans les océans ont drastiquement baissé, entraînant une carence. Durant trois millions d'années, les niveaux d'oxygène sont restés extrêmement bas et auraient provoqué, selon les auteurs de l'étude, la première extinction de masse.

D'après la communauté scientifique, il existe pour l'instant cinq extinctions de masse recensées, dont la plus célèbre survenue il y a 66 millions d'années avec la disparition des dinosaures après l'impact d'une météorite géante. La communauté scientifique s'accorde aujourd'hui sur l'existence d'une sixième extinction de masse causée par l'être humain.

 

 

Modifié le - Publié le | Le Point.fr

Lien de l'article : Le point.fr